Partenaires

Il s’avère important que chaque partenaire contribue au leadership intellectuel dans le but d’améliorer les compétences numériques des citoyens. Voici les détails plus précis sur l’apport de chaque partenaire :

Ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail du N.-B. : l’Unité de l’élaboration et du soutien des programmes des services communautaires d’apprentissage pour adultes de ce ministère offre une formation en littératie numérique visent à aider les adultes à acquérir les compétences requises pour travailler dans un environnement de plus en plus numérique et en ligne. Un intérêt pour le projet émerge d’un besoin de valider le profil des compétences numériques et évaluer l’efficacité des approches pédagogiques. Comme contribution au projet, le ministère nous permet de compter sur l’expertise de la conseillère en programmes d’études du secteur francophone, qui a déjà contribué à la préparation de la présente demande, plus particulièrement sur le plan de formulation des objectifs clairs et mesurables.

Ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick (MEDPENB) : la direction de l’école communautaire, du leadership et de la technologie du MEDPENB lie son intérêt pour le projet à sa priorité de redéfinir les compétences en littératie numérique dans le cadre de l’élaboration d’un profil de sortie fin secondaire, alors ce projet est en lien avec nos objectifs. Le projet pourrait lui permettre de mieux définir ainsi que mieux comprendre le processus d’acquisition de ces compétences sur un continuum de l’enfance au jeune adulte. De plus, en tant que communauté francophone vivant en milieu minoritaire, le développement de compétences en littératie numérique s’avère essentiel afin de contrer les risques d’une fracture numérique ainsi que l’assimilation, l’isolement et le manque de ressources francophones dans nos petites communautés. Comme contribution de la part du ministère, nous pouvons compter sur les expertises de leur agent pédagogique responsable de l’intégration de TIC

L’Institut des études urbaines et communautaires de la University of New Brunswick : Par le biais de leurs recherches antérieures mentionnées dans leur lettre d’appui, l’Institut a identifié des fossés importants dans l’adoption des technologies et la production de contenu numérique, particulièrement entre les entreprises en milieu rural et celles en milieux urbain et métropolitain, et également entre celles gérées par des francophones et anglophones. Par le biais de ses recherches économiques, particulièrement sur les liens entre compétences, innovation et productivité, l’Institut apportera une perspective entreprises, et la demande de compétences numériques dans le marché du travail.

District scolaire Francophone Sud : En confirmant que ce partenariat est pertinent dans le contexte de notre nouveau cadre stratégique 2013-2016 du district. En assurant une liaison entre l’équipe du projet et les enseignants, une coordinatrice en intégration pédagogiques des TIC de ce district, dont la contribution en nature s’élève à 6000$ partagera les innovations et les pratiques gagnantes qui profiteront à tous les partenaires.

École Abbey-Landry : Cette école innovante valorise entre autres l’implantation des nouvelles technologies dans l’enseignement, plus particulièrement dans l’apprentissage de la lecture de la maternelle à la deuxième année ainsi que dans le domaine des troubles d’apprentissages. Leur expertise et leur expérience dans les pratiques inclusives d’usage de TIC profiteront au partenariat.

Groupe des Technologies de l’Apprentissage (GTA) : Ce groupe de gestionnaires de projets, de techno-pédagogues et de spécialistes en multimédias, depuis 1999, conçoit de nombreux cours médiatisés, des sites web interactifs, des applications mobiles, des projets éducatifs et des projets de recherche avec des partenaires institutionnels, corporatifs et à but non lucratif partout dans la province et au Canada ainsi qu’à l’international.

Collège Communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) : Le réseau du CCNB est intéressé par l’aspect multisectoriel du projet, ainsi que son accent sur la continuité et la transférabilité des compétences numériques, surtout dû au positionnement central du collège entre l’école (les gradués, ont- ils les compétences nécessaires pour réussir une formation professionnelle) et le milieu de travail (le collège, prépare-t-il des personnes compétentes pour le marché d’emplois de plus en plus liés au numérique). Une possibilité d’innovation issue du projet est également un point d’intérêt. Comme contribution en nature, l’organisme offre l’expertise d’une conseillère principale à l’accessibilité et à la réussite étudiante dont le domaine principal est le développement du profil de compétences essentielles dont les numériques font partie.

Agora Mobile Inc. : Cette entreprise privée permet aux jeunes d’utiliser gratuitement leur nouvel outil Vizwix. Cet outil qu’ils ont développé et qui est tout un nouveau langage de programmation visuelle à l’intérieur d’un réseau social, permet de simplifier la programmation, tout en permettant aux jeunes de développer leurs propres applications et développer leur créativité. La participation de ce partenaire au projet mettra en valeur le continuum de compétences numériques à l’aide de technologies nouvelles, donc contribuera directement à l’élaboration de pratiques innovantes.

La Corporation au bénéfice du développement communautaire (CBDC) : Restigouche Inc fait partie d’un réseau national de 269 organisations autonomes sans but lucratif qui travaillent avec différents niveaux du gouvernement afin de répondre aux besoins des PME (Petites et moyennes entreprises). Leur projet national nommé Compétences essentielles numériques des PME en milieu rural qui réalise le développement d’un modèle de formation en compétences numériques visant les employés de quatre secteurs travaillant dans les PME rurales du Canada se trouve en lien étroit avec les objectifs du projet CompéTICA en assurant un échange fructueux d’expertises au niveau pancanadien.

L’association pour l’Avancement pédagogique des technologies de l’information et de la communication en Atlantique (APTICA) : Un organisme sans but lucratif qui a pour mission d’offrir des formations aux enseignantes et aux enseignants voulant intégrer les TIC dans leurs activités pédagogiques, appuie l’initiative du partenariat. En plus, il s’engage à partager des pratiques gagnantes qui visent directement le développement des compétences numériques chez les apprenantes et les apprenants de différents milieux éducatifs. Autre que le partage de leur expertise, ils sont prêts à fournir une contribution en nature, permettant d’assurer la coordination du réseau CompéTICA.

L’Université du Québec en Outaouais : Considérée comme une université dont la dimension humaine facilite l’apprentissage et la réflexion, l’Université du Québec en Outaouais (UQO) a su grandir, évoluer et adapter ses programmes au rythme des besoins de sa clientèle tout en tenant compte des caractéristiques de la région.

Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes : Le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (SAIC) relève du ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes au sein du ministère du Conseil exécutif (MCE). Le SAIC conseille le gouvernement du Québec sur toute question ayant trait aux relations intergouvernementales canadiennes. Il élabore, propose et met en œuvre une politique à cet égard. Il analyse les politiques et les programmes du gouvernement fédéral en fonction de leurs diverses incidences sur le Québec. Il voit ainsi à la défense et à la promotion des intérêts du Québec. Le SAIC est également responsable des relations avec les gouvernements des provinces et des territoires du Canada et doit coordonner l’ensemble des activités gouvernementales québécoises au Canada.

CADRE21 : Le CADRE21 – Centre d’animation, de développement et de recherche en éducation pour le 21e siècle – est plus qu’un lieu physique, plus qu’un lieu virtuel… C’est un état d’esprit et un catalyseur de changements positifs pour le monde de l’éducation en pleine transformation. Les activités du CADRE21, véritable laboratoire d’innovation pédagogique et organisationnelle, s’appuient sur les données de la recherche et des meilleures pratiques éprouvées. La reconnaissance et la valorisation de la formation continue par le CADRE21 contribuent à préparer les élèves pour le monde d’aujourd’hui et de demain.

Université de Sherbrooke : L’Université de Sherbrooke a été créée le 4 mai 1954. Elle est issue du Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke, dont elle s’est détachée physiquement et administrativement en 1960.
À partir d’un noyau initial de trois facultés – les Arts, les Sciences et le Droit – l’Université s’est progressivement développée pour répondre aux besoins éducatifs de l’Estrie et pour offrir à la population du Québec une contribution originale en matière d’enseignement et de recherche universitaires.

 

Merci à nos partenaires :

Logo Partenaire - CRSH

 

Logo Partenaire - APTICA   Logo Partenaire - CBDC   Logo Partenaire - CCNB   Logo Partenaire - DSF-S

 

Logo Partenaire - EAL        Logo Partenaire - FINB   NB_Canada_Spot_Colour  Logo_CADRE21 Logo Partenaire - U de MLogo Partenaire - UNBLogo Partenaire - vizwik

St-J_UQO_CMYKlogo saicLogo Partenaire - U de S